a
Tour Eiffel - Trocadéro robert-loi.eu
         
Tour Eiffel - Trocadéro
Tour Eiffel

La tour Eiffel est une tour de fer puddlé de 324 mètres de hauteur (avec antennes) située à Paris, à l’extrémité nord-ouest du parc du Champ-de-Mars en bordure de la Seine dans le 7e arrondissement. Construite par Gustave Eiffel et ses collaborateurs pour l’Exposition universelle de Paris de 1889, et initialement nommée « tour de 300 mètres », ce monument est devenu le symbole de la capitale française, et un site touristique de premier plan : il s’agit du second site culturel français payant le plus visité en 2011, avec 7,1 millions de visiteurs dont 75 % d'étrangers en 2011, la cathédrale Notre-Dame de Paris étant en tête des monuments à l'accès libre avec 13,6 millions de visiteurs estimés mais il reste le monument payant le plus visité au monde. Elle a accueilli son 250 millionième visiteur en 2010.

D’une hauteur de 312 mètres 1 à l’origine, la tour Eiffel est restée le monument le plus élevé du monde pendant 41 ans. Le second niveau du troisième étage, appelé parfois quatrième étage, situé à 279,11 m, est la plus haute plateforme d'observation accessible au public de l'Union européenne et la plus haute d'Europe, tant que celle de la Tour Ostankino à Moscou culminant à 360 m demeurera fermée au public, à la suite de l'incendie survenu en l'an 2000. La hauteur de la tour a été plusieurs fois augmentée par l’installation de nombreuses antennes. Utilisée dans le passé pour de nombreuses expériences scientifiques, elle sert aujourd’hui d’émetteur de programmes radiophoniques et télévisés.

Contestée par certains à l'origine, la tour Eiffel fut d'abord, à l'occasion de l'exposition universelle de 1889, la vitrine du savoir-faire technique français. Plébiscitée par le public dès sa présentation à l'exposition, elle a accueilli plus de 200 millions de visiteurs depuis son inauguration. Sa taille exceptionnelle et sa silhouette immédiatement reconnaissable en ont fait un emblème de Paris.

Imaginée par Maurice Koechlin et Émile Nouguier, respectivement chef du bureau des études et chef du bureau des méthodes d'Eiffel & Cie, la tour Eiffel est conçue pour être le « clou de l'Exposition de 1889 se tenant à Paris. ». Elle salue également le centenaire de la Révolution française. Le premier plan est réalisé en juin 1884 et amélioré par Stephen Sauvestre, l’architecte en chef des projets de l'entreprise, qui lui apporte plus d'esthétique.

Le 1er mai 1886, le ministre du Commerce et de l'Industrie Édouard Lockroy, fervent défenseur du projet, signe un arrêté qui déclare ouvert « un concours en vue de l’Exposition universelle de 1889 ». Gustave Eiffel remporte ce concours et une convention du 8 janvier 1887 fixe les modalités d'exploitation de l'édifice. La galerie Vittorio Emanuele II, au centre de Milan, fut une source d'inspiration, pour sa structure métallique.

Construite en deux ans, deux mois et cinq jours, de 1887 à 1889, par 250 ouvriers, elle est inaugurée, à l'occasion d'une fête de fin de chantier organisée par Gustave Eiffel, le 31 mars 1889. Sa fréquentation s'érode rapidement ; la tour Eiffel ne connaîtra véritablement un succès massif et constant qu'à partir des années 1960, avec l'essor du tourisme international. Elle accueille maintenant plus de six millions de visiteurs chaque année.

Sa hauteur lui a permis de porter le titre de « plus haute structure du monde » jusqu'à la construction en 1930 du Chrysler Building à New York. Située sur le Champ-de-Mars, près de la Seine, dans le 7e arrondissement de Paris, elle est actuellement exploitée par la société d'exploitation de la tour Eiffel (SETE). Le site, sur lequel travaillent plus 500 personnes (dont plus de 250 directement employés par la SETE), est ouvert tous les jours de l'année.

La tour Eiffel est inscrite aux monuments historiques depuis le 24 juin 1964 et est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1991, en compagnie des autres monuments parisiens.

----------

Trocadéro

Créée en 1869 sous le second Empire en tant que « place du Roi de Rome » (en hommage à Charles Joseph Bonaparte, fils de l’empereur Napoléon Ier), elle prit le nom de Trocadéro en 1877, baptisée ainsi en souvenir de la bataille qui s'est déroulée le 31 août 1823, pendant laquelle un corps expéditionnaire français enleva aux mains des révolutionnaires libéraux espagnols le fort du Trocadéro, qui défendait le port de Cadix en Espagne, et rétablit l'autorité du monarque Ferdinand VII. En 1826, au cours d'une reconstitution de ce fait d'armes lors d'une parade militaire devant le roi de France Charles X, la topographie des lieux sert à figurer cette bataille : la colline de Chaillot représente le « fort du Trocadéro » et devait être alors « conquise » à partir du Champ-de-Mars d'où partirent les « troupes » françaises (un fort en carton-pâte est construit sur la colline).

Entre 1876 et 1935, la place est bordée par le palais du Trocadéro ; depuis l’exposition spécialisée de 1937, celui-ci a été remplacé par le palais de Chaillot ; le centre de la place est quant à lui occupé par la Colonne de la paix, réalisée par Albert Laprade (aujourd'hui disparue). Au début du XXe siècle, sur le rayon donnant sur la place comprenant le pâté de maisons entre les avenues Raymond-Poincaré et Kleber, et derrière la rue de Longchamp est présent le dépôt de la Compagnie générale des omnibus ; de nos jours, des cafés et immeubles d’habitations l’ont remplacé.

Située sur les hauteurs de Chaillot, son diamètre est de 164 mètres, elle est plantée d'arbres et ornée en son centre d'une statue équestre du maréchal Foch et d'un monument à la gloire de l'armée française, œuvre de Paul Landowski. Au sud-est de la place, se trouvent le palais de Chaillot et son parvis dominant la Seine et offrant une vue sur la tour Eiffel.

L'angle des avenues Georges-Mandel et Paul-Doumer, au sud-ouest de la place est occupée par le cimetière de Passy, en surplomb de la place.

La place est desservie par une station de métro, la station Trocadéro, lignes 6 et 9.

La place est un des premiers endroits touristiques de la capitale, de par notamment sa vue sur la tour Eiffel depuis l’esplanade voisine. Avec divers kiosques à journaux, la place compte surtout des cafés et brasseries, d’est en ouest le « café du Trocadéro », « Le Malakoff », la « pâtisserie Carette », le « café Kléber » et « Le Coq ». Le soir du Nouvel An, la place est un lieu de rassemblement pour les Parisiens et les touristes.
Top